Contexte

La Côte d’Ivoire a manifesté, dès son accession à l’indépendance en 1960, la volonté d’industrialiser son économie. Pour ce faire, elle a axé sa stratégie sur la planification qui a permis de prendre des orientations claires, basées sur le développement industriel dont l’objectif est de transformer une partie importante des matières premières et promouvoir les exportations. Après deux décennies de réussite industrielle, le pays a connu à partir de 1981, un fort ralentissement de son industrialisation, dû en particulier à la conjonction de la crise mondiale,de la détérioration des termes de l’échange et des faiblesses structurelles plus directement liées au secteur industriel. Le taux d’investissement qui était en moyenne de 20% entre 1960 et 1980, période du miracle économique, s’est situé à environ 10% depuis les années 80. Cette situation a été exacerbée par les troubles sociopolitiques de septembre 2002 et de décembre 2010 qui ont occasionné la destruction d’une partie de l’appareil de production du pays. La fin de la crise post-électorale en 2011 a ouvert une nouvelle page où les autorités nationales marquent leur désir de renouer avec la tradition de prospective et de planification au travers du Plan National de Développement (PND) 2011-2015.

Stratégie

La Côte d’Ivoire, par la voix du Président de la République, a clairement annoncé son intention de devenir un pays émergent à l’horizon 2020. Une telle ambition ne peut se réaliser que dans le cadre du développement du secteur industriel, seul à même d’induire les changements structurels capables de créer la croissance et les emplois dont le pays a besoin.

Afin de contribuer à la définition d’une stratégie visant à accélérer l’industrialisation en Côte d’Ivoire, l’ONUDI a financé au profit du Ministère de l’industrie, un Programme de Gouvernance Industrielle pour la Côte d’Ivoire. Ce projet a pour objectif i) de faire un bilan diagnostic du secteur industriel et des capacités institutionnelles de la Côte d’Ivoire ; et ii) d’élaborer une feuille de route pour la formulation et la mise en œuvre d’une stratégie d’industrialisation.

Plus précisément, la stratégie d’appui a consisté à i) établir un diagnostic participatif de l’appareil productif et institutionnel, industriel, ii) compléter la vision d’industrialisation globale du PND et identifier les objectifs d’émergence industrielle, iii) élucider les options stratégiques qui s’offrent au Gouvernement ivoirien pour l’accomplissement de sa vision d’industrialisation et d’émergence, iv) faciliter les choix sur les orientations stratégiques sectorielles de l’économie industrielle, la structure institutionnelle et les outils correspondants, v) définir les contours de la phase Il qui consacrera la mise en œuvre des choix opérés au travers de projets pilotes ainsi que la finalisation du document de nouvelle politi­que industrielle.

Le diagnostic révèle que le pays continue de cumuler des avantages comparatifs naturels et structurels importants qui doivent être valorisés méthodiquement au travers de la Nouvelle Politique Industrielle. Le pays devra donc se doter d’une vision d’industrialisation de long terme qui clarifie l’objectif de la promotion du secteur industriel et envoie des signaux précis au secteur privé, aux investisseurs internationaux et aux partenaires au développement sur les décisions d’investissements actuelles et futures du Gouvernement.

Le diagnostic suggère aussi une restructuration de l’architecture institutionnelle ivoirienne qui accompagnera la relance et l’émergence industrielle du pays. Cette restructuration répond à la nécessité de: (1) renforcer les capacités des institutions stratégiques œuvrant au développement et à la mise en œuvre de la politique industrielle, (2) améliorer la qualité de la coordination entre ces institutions.

Résultat

  • Les diagnostics du secteur industriel et de l’environnement industriel sont disponibles en 2012.
  • Le document de la Nouvelle Politique Industrielle de la République de Côte d’Ivoire est élaboré et disponible. De plus, les capacités institutionnelles en matière de conception, de mise en œuvre et de suivi de politiques industrielles sont renforcées.

Impact/Perspectives

Le projet contribue à fournir une orientation stratégique claire à long terme aux décideurs ivoiriens en matière de développement industriel. Il aura à cet effet un impact positif sur la qualité des décisions et la performance post-crise du secteur industriel ivoirien.

En bref

Objectif: Réaliser un bilan diagnostic du secteur industriel et élaborer une feuille de route pour la formulation et la mise en œuvre d’une politique industrielle en Côte d’Ivoire
OMO: l et 8
Priorité thématique: Relance post-crise de l’appareil productif industriel
Donateur: ONUDI
Partenaire: Ministère de l’industrie
Budget: € 150,000 (Fonds ONUDI, phase 1)
Statut du projet: en cours
Durée: 12 mois

Partenaires et Bailleurs de fond

Ministère METFP
iyf
inie
fem
autriche
Armoirie-ci
agepe
Union-Européenne
unacoopecci
rcmecci
norvege
japon
GOUVERNANCE-INDUSTRIELLE

Gouvernance Industrielle

Télécharger