Contexte

La production de l’électricité en Côte d’Ivoire est assurée par six barrages hydroélectriques, trois centrales thermiques et une centrale thermique d’appoint en location (AGGREKO). En 2010, la production totale d’énergie du pays était estimée à 5,883 GWh dont 27,5% d’origine hydraulique et 72,5% origine thermique. La forte dépendance de la production nationale au thermique fragilise le système électrique compte tenu des coûts élevés de production liés à cette technologie et des difficultés d’approvisionnement en gaz naturel. De plus, au regard du taux de croissance annuel de la consommation nationale qui est d’environ 8%, le système électrique ivoirien n’offre qu’un équilibre offre/demande précaire. Le pays n’est pas à l’abri des déficits énergétiques, si rien n’est fait pour accroitre sa capacité de production. La gestion du secteur reste confrontée à un réel déséquilibre financier et des conflits de compétence. Sur l’ensemble du territoire, plus de 75% des ménages n’ont pas accès à un abonne­ment électrique en raison du coût élevé de l’électricité et des difficultés d’accès géographiques à cette source d’énergie. Seulement 33% des localités ivoiriennes sont électrifiées avec un taux d’électrification des zones rurales très faible.
Ainsi, à côté de la fourniture en électricité par les centrales hydro-électriques et thermiques, se développent les Energies Nouvelles et Renouvelables telles que le solaire, la biomasse, l’éolienne et la micro hydraulique. Cependant, le développement de ce secteur fait face à de nombreuses contraintes :

  • Faiblesse du cadre légal et réglementaire
  • Manque de mécanisme financier
  • Manque d’informations sur la disponibilité des sources d’énergie renouvelable
  • Manque de capacités techniques au niveau local.

Strategie

Sur financement du Fonds Mondial de l’Environnement, l’ONUDI, en partenariat avec le Ministère du Pétrole, des Mines et de l’énergie, contribue à la réduction des barrières institutionnelles, techniques et financières limitant l’établissement d’un environnement de marché à même d’attirer de nouveaux investissements notamment privés dans le secteur des énergies renouvelables à base de mini-réseaux

en milieu rural. Le projet vise à promouvoir l’énergie solaire photovoltaïque (PV) à base de mini-réseaux afin d’accroitre le taux d’accès à électricité des ménages ruraux et péri-urbains et le remplacement des énergies fossiles. Le projet est mis en œuvre à travers une approche intégrée qui combine renforcement des capacités et « learning-by-doing » soutenue par une assistance technique d’appui au niveau central en vue de créer un cadre légal et règlementaire pour le développement du secteur des énergies renouvelables. Cette stratégie suit trois axes:

  • Mise en place de mécanisme financier et de politiques axées sur le marché
  • Investissement pilote dans des mini-réseaux photovoltaïques et validation du mécanisme financier
  • Création d’une masse critique locale de savoir faire technique.

Resultat

  • 17 personnes issues du secteur public et privé formés
  • Conception d’un mécanisme financier basé sur le Partenariat Public-Privé
  • Publication d’un document de bonnes pratiques en matière d’énergie renouvelable
  • Mise en place d’un portefeuille de 7 projets PV à base mini-réseaux d’une capacité de 350 kW
  • 1,750 connections éclectiques en 2014 pour la consommation domestique et les petits commerces locaux
  • 8, 700 personnes servies en électricité en 2013.

Impact/Perspectives

Le projet contribuera à  promouvoir un développement économique, accroitre le taux d’accès des ménages ruraux pauvres à  l’énergie et au développement du secteur de l’électrification rurale en Cote d’Ivoire.

En bref:

Objectif: 1- Promouvoir l’énergie solaire PV à base de mini-réseaux

afin d’accroitre le taux d’accès à l’électricité des ménages ruraux et péri-urbains et le remplacement   des énergies fossiles
                 2- Promouvoir de l’énergie renouvelable.

OMO: 1et8
Priorité thématique: Changement Climatique; Énergie renouvelable
Donateurs: Fonds Mondial de l’Environnement (FEM), Gouvernement de la Côte d’Ivoire
Partenaire: Ministère des Mines, du Pétrole et de l’énergie

Budget:$ 4,740,961
Statut du projet: en cours
Durée: 2012 – 201s

Partenaires et Bailleurs de fond

Ministère METFP
iyf
inie
fem
autriche
Armoirie-ci
agepe
Union-Européenne
unacoopecci
rcmecci
norvege
japon
ENERGIE-RENOUVELABLE

Mini-réseaux énergie renouvelable

Télécharger